10ème édition du FILEP : Les fossoyeurs de la presse mis devant le fait accompli

21 Oct 2023 | Société

La 10ème édition du Festival international de la liberté d’expression et de presse (FILEP) a été lancée ce mercredi 18 octobre 2023, au Centre Burkinabè des Chargeurs (CBC) à Ouagadougou sous la présidence du président du conseil national de transition burkinabè. Le président de la commission d’organisation du cette 10ème édition, Younoussa  Ouédraogo, a saisi cette occasion pour dénoncer les attaques contre la presse et de rendre hommage aux journalistes victimes du terrorisme.

Dans son discours d’ouverture, Younoussa Ouédraogo a rappelé que le FILEP a été créé il y a un quart de siècle après l’assassinat du journaliste Norbert Zongo. Depuis, cet événement est devenu un rendez-vous incontournable de la liberté d’expression et de la presse. Cette 10ème édition se déroule dans un contexte difficile marqué par des crises multiformes et une remise en cause des acquis démocratiques. Le président de la commission d’organisation du Filep a rendu hommage aux victimes civiles et militaires du terrorisme et aux journalistes assassinés par ceux qu’il appelle les « fossoyeurs de la liberté ». Une minute de silence a été observée en leur mémoire.

Younoussa Ouédraogo a souligné que la lutte contre le terrorisme requiert l’engagement de tous, et que les journalistes jouent un rôle crucial en menant le combat de l’information juste et en sensibilisant l’opinion publique. Cependant, il a déploré les nombreuses restrictions et attaques contre la presse dans certains pays. Il a notamment évoqué les accusations de soutien aux groupes armés terroristes ou la diffusion de théories conspirationnistes visant à salir la réputation des journalistes et des défenseurs des droits humains. M. Ouédraogo a souligné que la critique est un droit, mais que la haine envers les journalistes et les médias doit être combattue par tous les démocrates et les autorités des pays concernés.

M. Ouédraogo a également évoqué les pays en crise comme le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Cameroun, où les médias et les journalistes exercent dans un environnement difficile avec des restrictions, des violences et des fermetures de médias. Il a déploré la régression de la liberté de la presse, même dans des pays relativement stables, citant l’exemple du Sénégal qui a dégringolé de 31 places dans le classement de Reporters sans frontières. Younoussa Ouédraogo a souligné que l’édition 2023 du FILEP met l’accent sur les rapports entre les médias et les conflits en Afrique subsaharienne, qui sont souvent des terreaux fertiles pour les violations des droits humains. Il a souligné l’importance des médias dans la construction, le maintien et la consolidation de la cohésion sociale et de la paix dans un contexte de crises multiples sur le continent.

En concluant son discours, Younoussa Ouédraogo a rendu hommage aux fondateurs du FILEP et a exprimé sa gratitude envers les festivaliers venus d’Afrique et du reste du monde. Il a également annoncé la création du Prix de Champion Africain de la liberté de la presse, qui récompensera chaque année le pays africain ayant contribué de manière exemplaire à la promotion et à la préservation de la liberté d’expression et de la presse. La 10ème édition du FILEP a promis le challenge d’être riche en débats, rencontres et expositions. Elle a marqué également les 25 ans d’existence du Centre national de presse Norbert Zongo, qui continuera à défendre la liberté d’expression et de la presse au Burkina Faso et en Afrique. La cérémonie d’ouverture s’est terminée par des remerciements aux partenaires du FILEP et la promesse du comité d’organisation de rester à disposition des festivaliers pour répondre à leurs attentes. Le FILEP est l’occasion de célébrer la liberté d’expression et de la presse en Afrique, et de rappeler que la lutte pour cette liberté doit continuer.

Gabriel Djawuro Tiénou

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *