8ème édition de Maâya Sira : « Pourquoi l’Afrique a perdu sa tradition spirituelle, sa cohésion sociale, son unité nationale et ses valeurs de civilisations ? »

12 Déc 2023 | Culture et cinéma

L’édition de Maâya Sira, un pèlerinage traditionnel dédié au culte des ancêtres, est une initiative de l’association culturelle Maâya Blon, en collaboration avec Bwa Sacré, visant à réhabiliter les pratiques cultuelles ancestrales. Le thème de l’édition 2023, prévue du 14 au 18 décembre au palais de la culture Amadou Hampâté Ba, explore des questions fondamentales : « Pourquoi l’Afrique a-t-elle perdu sa tradition spirituelle, sa cohésion sociale, son unité nationale et ses valeurs de civilisations ? ».

Cette thématique sera développée par les grands initiés de Maâya Blon, Bwa Sacré et de ceux venant du Burkina-Faso, de la Guinée-Conakry, de la Côte d’Ivoire, soulève des préoccupations profondes et invite à une réflexion approfondie sur l’évolution historique, sociale et culturelle du continent africain.

Au cœur de cette réflexion se trouve la question complexe de l’évolution historique, sociale et culturelle du continent africain. Les organisateurs de Maâya Sira semblent chercher à comprendre les multiples facteurs qui ont contribué à la perte progressive des fondements spirituels, de la cohésion sociale, de l’unité nationale et des valeurs de civilisations qui ont caractérisé l’Afrique à travers les âges.

L’influence coloniale, tant arabe qu’occidentale, occupe une place centrale dans cette analyse, en tant que force extérieure ayant remodelé les structures traditionnelles et les systèmes de croyances africains. La période de colonisation a souvent imposé des valeurs étrangères, sapant ainsi les fondements mêmes des traditions spirituelles héritées des ancêtres. Ce processus de déracinement culturel a également laissé des cicatrices sur la cohésion sociale et l’unité nationale, créant des divisions internes durables.

Parallèlement, les bouleversements économiques et politiques ont apporté leur lot de défis, mettant à l’épreuve la stabilité sociale et nationale de nombreux pays africains. Les conflits et les crises économiques ont souvent conduit à des fractures, affectant la cohésion sociale et affaiblissant l’unité nationale.

L’avènement de la mondialisation et ses corollaires tels que les changements rapides, les influences culturelles étrangères et la technologie, ont également joué un rôle dans la transformation des valeurs traditionnelles. Cette modernisation rapide a parfois eu pour effet d’éroder les fondements spirituels au profit de normes plus globales, contribuant ainsi à la perte des valeurs de civilisations africaines.

Malgré ces défis, l’initiative de Maâya Sira met en lumière l’importance de réfléchir à ces questions cruciales et de rechercher des voies pour restaurer et préserver les trésors culturels et spirituels de l’Afrique. En favorisant une compréhension approfondie des racines du déclin, cette édition peut servir de catalyseur pour des actions visant à revitaliser la tradition spirituelle, à renforcer la cohésion sociale, à restaurer l’unité nationale et à réaffirmer les valeurs de civilisations qui ont toujours été au cœur de l’identité africaine.

Djawuro TIENOU

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *