Boubacar Sidibé rend un émouvant hommage au président Laurent Gbagbo pour son soutien indéfectible au monde du cinéma

22 Août 2023 | Culture et cinéma

Le monde du cinéma a toujours été le reflet de notre société et de notre culture. Il raconte nos histoires, nos aspirations, et reflète nos valeurs les plus profondes. C’est dans cette optique que Boubacar Sidibé, réalisateur et président de la maison des cinéastes du Mali, a tenu à rendre un hommage chaleureux et émouvant au président Laurent Gbagbo pour son soutien inestimable à l’industrie cinématographique africaine.

Lors du festival de la fiction d’Abidjan en 2004, Boubacar Sidibé eut l’occasion privilégiée de partager un moment intime avec le président Laurent Gbagbo. Assis côte à côte lors d’un déjeuner, cette rencontre allait se révéler mémorable. Le président Gbagbo, historien et amoureux du cinéma, partagea avec émotion une anecdote de sa jeunesse. « Boubacar, j’aime le cinéma », confia-t-il, « enfants par manque d’argent, mes camarades et moi étions chaque soir dans les branches des arbres qui entouraient le cinéma pour suivre la projection des films gratuitement. »

Cette confession touchante révélait une facette méconnue du président, celle d’un homme qui, malgré les obstacles, avait toujours eu un lien profond avec le cinéma. Il raconta avec enthousiasme comment un jour, grâce à ses efforts, il avait pu réunir suffisamment d’argent pour acheter des billets d’entrée pour lui et ses amis. Ce moment de fierté partagé, où ils purent enfin entrer dans le cinéma, marqua un tournant dans leur relation avec le septième art.

Boubacar Sidibé n’oublia jamais cette histoire et exprima sa gratitude envers le président Gbagbo pour son soutien aux cinéastes maliens, burkinabés, sénégalais et plus largement africains lors du festival. Il souligna l’importance d’un tel appui pour l’essor de l’industrie cinématographique sur le continent.

Le réalisateur se remémora également un moment de gloire personnel. Lors du festival de Hanny Tchelley, son film « Sanoudiè », en compétition, remporta un prix. Il témoigna sa reconnaissance envers la délégation malienne présente en Côte d’Ivoire pour célébrer cette victoire. Ce moment de partage et de joie symbolisait la solidarité entre les pays africains et l’importance de soutenir mutuellement les talents du continent.

Dans un vibrant message final, Boubacar Sidibé exprima ses vœux pour que les défenseurs de la culture continuent d’être guidés et protégés. Il rappela son rôle en tant que Réalisateur Administrateur des Arts et de la Culture et Chevalier de l’Ordre National du Mali. Cette reconnaissance officielle témoignait de son engagement envers l’enrichissement culturel de son pays et du continent tout entier.

L’histoire de l’amitié entre Boubacar Sidibé et le président Laurent Gbagbo demeure un rappel émouvant de l’impact que le cinéma peut avoir sur les individus et les sociétés. Elle témoigne également du pouvoir de soutenir les arts et la culture, non seulement en tant que source de divertissement, mais aussi en tant que moyen de préserver les identités et de renforcer les liens entre les peuples.

Gabriel Djawuro TIENOU

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *