Communiqué de Presse relatif à la future création de la Confédération de l’AES

21 Mai 2024 | Politique

C’est avec beaucoup enthousiasme citoyen, doublé de patriotisme, que j’ai suivi de près la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance des États du Sahel (AES), tenue le vendredi 17 mai 2024, à Niamey au Niger, portant sur l’adoption de l’avant-projet de texte relatif à la création de la Confédération de l’Alliance des États du Sahel (AES), en attendant son approbation par le Sommet des Chefs d’Etat de l’AES, prévu dans les prochains jours.

En effet, fidèle à son serment Panafricaniste et conformément à son engagement inébranlable de soutenir les autorités de la transition, sous le leadership éclairé de Son Excellence le capitaine Ibrahim Traoré, Chef de l’Etat du Burkina Faso ; de Son Excellence le colonel Assimi Goita, Chef de l’Etat du Mali ; et de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, Chef de l’Etat du Niger, je félicite les ministres des Affaires étrangères pour non seulement la bonne conduite de la mission assignée à leurs départements respectifs pour amorcer le processus de création de la Confédération de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) ; mais également pour la validation de projets de textes juridiques soumis à leur examen par les hauts fonctionnaires réunis à Niamey le 16 mai 2024.

Cet acte témoigne à suffisance de la renaissance d’une Afrique souveraine en voie de concrétisation, à travers cette Confédération, prémices des «< Etats Unis d’Afrique »>, un rêve des Pères fondateurs de nos pays respectifs et un espoir de tous les Peuples Africains.

L’occasion est opportune aussi pour vivement féliciter les plus hautes Autorités Maliennes de la transition pour la réussite du Dialogue inter-malien qui a permis aux Forces vives de la Nation à se parler et surtout convenir, à travers des recommandations pertinentes, sur les valeurs et principes fondamentaux d’un Mali en paix et réconcilié. Après la réussite de ce challenge, à Niamey, qui fait suite aux rencontres des ministres de l’Economie et des Finances à Bamako, le 25 novembre 2023 ; celle des ministres des Affaires étrangères, du 30 novembre au 1er décembre 2023 à Bamako, poursuivies Poursuivie à Ouagadougou, le 15 février 2024, j’exhorte l’ensemble des Maliens à se mettre au travail et debout sur les remparts pour tenir la promesse de notre Hymne National de << faire le Mali et l’Afrique ».

Enfin, je rappelle, tous comme un seul homme, la Nation nous appelle et nous interpelle à relever le défi assigné à notre génération.

Bamako, le 21 mai 2024.

Honorable Souleymane Dembélé, Ancien Député de San

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗟𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗺𝗼𝗶𝘀 𝘀𝗲𝗿𝗼𝗻𝘁 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗮𝘆𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗘𝗦 𝗲𝘁 𝘀𝘂𝗿𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝗕𝘂𝗿𝗸𝗶𝗻𝗮 𝗙𝗮𝘀𝗼. 𝗖𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝗻𝗲 𝗷𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗹𝗶𝗯𝗲𝗿𝘁𝗲́𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗮 𝗱𝗲́𝗺𝗼𝗰𝗿𝗮𝘁𝗶𝗲 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲𝗯𝗼𝘂𝘁 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗹𝗼𝗻𝗲𝗹 𝗔𝘀𝘀𝗮𝗺𝗶 𝗚𝗢𝗜𝗧𝗔 𝗮𝘂 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗰𝗲𝗹𝘂𝗶 𝗱𝘂 𝗖𝗮𝗽𝗶𝘁𝗮𝗶𝗻𝗲 𝗜𝗯𝗿𝗮𝗵𝗶𝗺 𝗧𝗥𝗔𝗢𝗥𝗘...

lire plus

1 Commentaire

  1. Bourahima N Togo

    Félicitations mon président !!!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *