Communiqué du parti Demain C’est Aujourd’hui (DCA) relatif à la fin de la transition et à un retour immédiat à l’ordre constitutionnel

27 Mar 2024 | Politique

Le Parti Demain C’est Aujourd’hui (DCA) prend note des multiples déclarations de certains partis politiques, circulant sur les réseaux sociaux et autres médias, concernant la fin de la transition. Ces formations politiques expriment diverses positions, allant de l’appel à un retour immédiat à l’ordre constitutionnel à celui en faveur d’une transition civile. Face à ces prises de position variées, le parti DCA observe une attitude réticente de la part de ces partis politiques, qui semblent nostalgiques d’un système ayant atteint ses limites, mais focalisés sur le partage des postes, une pratique commune avec les régimes dits démocratiques élus depuis 1992.

Pour le parti DCA, les priorités urgentes incluent la pacification totale du Mali, les réformes institutionnelles et l’adoption d’une vision de gouvernance publique visant à protéger le Mali et ses citoyens contre tout risque de coup d’État institutionnel ou politique.

Pourtant, l’exercice démocratique, tant espéré par ces partis politiques, a été la boussole de la gouvernance au cours des trente dernières années. Malheureusement, la gouvernance démocratique, calquée sur le modèle européen, s’est révélée être un échec pour le Mali. La pratique consistant à organiser des élections pour donner l’apparence de démocratie aux yeux de l’Occident, au détriment des défis existentiels et de développement, mérite-t-elle vraiment de compromettre notre lutte pour la souveraineté, saluée par la majorité des Africains, aussi bien sur le continent qu’au-delà ? Alors que le monde entier porte son attention sur le leadership malien, est-il judicieux de tourner le dos aux projets pharaoniques de l’Alliance des États du Sahel (AES) pour revenir à la case départ ?

Il est clair que la plupart de ces formations politiques qui pressent le retour à l’ordre constitutionnel se prêtent aux jeux troubles de certaines chancelleries  dans le projet de déstabilisation de la transition. Le parti DCA garde un œil vigilant sur ces agissements qualifiables de haute trahison.

Le Parti Demain C’est Aujourd’hui (DCA) demeure optimiste quant à la possibilité d’un avenir pensé et construit par l’ensemble des Maliens, sans distinction de camps politiques. La construction de la nation repose sur la contribution de chacun.

Le bonheur par le labeur fera le Mali de demain ! Ensemble pour un Mali restauré !

Le Président,

Honorable Souleymane DEMBELE

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗟𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗺𝗼𝗶𝘀 𝘀𝗲𝗿𝗼𝗻𝘁 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗮𝘆𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗘𝗦 𝗲𝘁 𝘀𝘂𝗿𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝗕𝘂𝗿𝗸𝗶𝗻𝗮 𝗙𝗮𝘀𝗼. 𝗖𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝗻𝗲 𝗷𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗹𝗶𝗯𝗲𝗿𝘁𝗲́𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗮 𝗱𝗲́𝗺𝗼𝗰𝗿𝗮𝘁𝗶𝗲 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲𝗯𝗼𝘂𝘁 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗹𝗼𝗻𝗲𝗹 𝗔𝘀𝘀𝗮𝗺𝗶 𝗚𝗢𝗜𝗧𝗔 𝗮𝘂 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗰𝗲𝗹𝘂𝗶 𝗱𝘂 𝗖𝗮𝗽𝗶𝘁𝗮𝗶𝗻𝗲 𝗜𝗯𝗿𝗮𝗵𝗶𝗺 𝗧𝗥𝗔𝗢𝗥𝗘...

lire plus

1 Commentaire

  1. Nouhoum Dibi Dembélé

    Voilà pourquoi on ne doit plus se faire massacrer pour les politiciens. Ces morts ont été trahis, des villas, des 4-4, des comptes en banque sans limite. Et vous voulez que l’on sorte pour ramener les rapaces. Non.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *