Crise politique au Niger : Le Parti Demain C’est Aujourd’hui (DCA) soutient la décision historique des autorités maliennes et burkinabé, solidaires du peuple et du pouvoir de la transition nigérienne face aux sanctions « illégales, illégitimes et inhumaines de la CEDEAO ».

3 Août 2023 | Régionale

En effet, suite à la décision courageuse et responsable de l’armée nigérienne de prendre en main la destinée de leur pays, à travers la destitution du Président Mohamed Bazoum le 26 juillet 2023, les chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO et de l’UEMOA se sont réunis le 30 juillet 2023 à Abuja pour discuter de la situation politique au Niger. À l’issue de cette rencontre, en plus des sévères sanctions économiques et financières, l’organisation sous-régionale donne un ultimatum d’une semaine pour rétablir le Président déchu dans ses fonctions et annonce ne pas exclure une intervention militaire au Niger.

Les autorités de Bamako et de Ouagadougou « refusent d’appliquer ces sanctions illégales, illégitimes et inhumaines contre le peuple et les autorités nigériennes ; elles avertissent que toute intervention militaire contre le Niger s’assimilerait à une déclaration de guerre contre le Burkina Faso et le Mali ». Elles préviennent également que toute intervention militaire contre le Niger entraînerait le retrait du Burkina Faso et du Mali de la CEDEAO, ainsi que l’adoption de mesures de légitime défense en soutien aux forces armées et au peuple du Niger.

C’est avec une légitime fierté et conformément à son engagement patriotique que le Parti Demain C’est Aujourd’hui (DCA) soutient cette décision historique des gouvernements de transition du Burkina Faso et du Mali. Ils expriment solennellement leur solidarité fraternelle et celle des peuples burkinabè et malien au peuple frère du Niger pour avoir décidé en toute responsabilité de prendre son destin en main et d’assumer devant l’histoire la plénitude de sa souveraineté. Ils dénoncent également la persistance de ces organisations régionales à prendre des sanctions aggravant la souffrance des populations et mettant en péril l’esprit de panafricanisme.

« Les autorités de transition du Burkina Faso et du Mali sont profondément indignées et surprises par le déséquilibre observé entre, d’une part, la célérité et l’attitude aventurière de certains responsables politiques d’Afrique de l’Ouest désireux d’utiliser la force armée pour rétablir un ordre constitutionnel dans un pays souverain, et d’autre part, l’inaction, l’indifférence et la complicité passive de ces organisations et de ces responsables politiques à aider les États et les peuples victimes de terrorisme depuis une décennie et abandonnés à leur sort ».

Le Parti Demain C’est Aujourd’hui (DCA) est prêt à répondre à l’appel des gouvernements de transition du Burkina Faso et du Mali et invite tous les patriotes maliens et africains à se mobiliser pour soutenir le peuple et le pouvoir nigériens en ces moments de restauration de la souveraineté. Le parti Demain, C’est Aujourd’hui (DCA) demeure convaincu que seule une action commune des États africains permettra au continent, longtemps exploité par les puissances étrangères avec la complicité de certains nationaux, de retrouver sa pleine et entière souveraineté et d’amorcer le processus de paix durable et de développement endogène.

Que Dieu bénisse le Mali et préserve les Maliens. Ensemble pour un Mali restauré !

Bamako, le 2 Août 2023

Le Président du Parti Demain C’est Aujourd’hui (DCA)

Honorable Souleymane DEMBELE

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

2 Commentaires

  1. Abdallah

    Très bien mon président

    Réponse
  2. Moustaph

    Non à l’application des sanctions et oui pour le dialogue.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *