Crise Politique au Niger : Nouveau Sommet Extraordinaire de la CEDEAO prévu ce jeudi 10 août!

7 Août 2023 | Régionale

Dans un communiqué rendu public hier, le Président Bola Ahmed Tinubu, Président de la République fédérale du Nigeria et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a convoqué un nouveau Sommet Extraordinaire de la Conférence sur la situation politique en République du Niger. Ledit Sommet est prévu à Abuja, au Nigeria, le jeudi 10 août 2023. Au cours de cette rencontre, les dirigeants de l’organisation ouest-africaine se pencheront sur la situation politique et les récents développements au Niger.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été créée suite à la signature par les 15 Chefs d’État et de Gouvernement de l’Afrique de l’Ouest, le 28 mai 1975 à Lagos, au Nigeria, du Traité instituant la CEDEAO. La région de la CEDEAO s’étend sur une superficie de 5,2 millions de kilomètres carrés. Les États membres de l’organisation sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cabo Verde, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigéria, la Sierra Leone, le Sénégal et le Togo.

Considérée comme l’un des piliers de la Communauté économique Africaine, la CEDEAO a été créée pour promouvoir la coopération et l’intégration, dans la perspective de l’émergence en Afrique de l’Ouest d’une union économique qui permettra d’améliorer le niveau de vie de ses populations, de maintenir et renforcer la stabilité économique, de favoriser les relations entre les États membres ainsi que de contribuer au progrès et au développement du continent africain.

En 2007, le Secrétariat de la CEDEAO a été transformé en une Commission. Cette dernière est dirigée par un Président, qui bénéficie de l’assistance d’un Vice-Président et de cinq Commissaires, ainsi que de fonctionnaires expérimentés qui assurent le leadership de cette nouvelle orientation. Dans le cadre de ce processus de renouvellement, la CEDEAO met en œuvre des programmes essentiels et stratégiques, qui contribueront à renforcer la cohésion et élimineront progressivement les obstacles identifiés à l’intégration totale. Ainsi, les quelque 300 millions de citoyens de la Communauté pourront, au bout du compte, s’approprier le projet de réalisation de la nouvelle vision, à savoir : passer d’une CEDEAO des États à une « CEDEAO des peuples : paix et prospérité pour tous » à l’horizon 2050.

Djawuro TIENOU

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *