Des cas de fraude au Def

30 Mai 2023 | Gouvernance

À Kayes-ville, un promoteur d’école privée traite le sujet de physique- chimie et l’a distribué à ses élèves. Le lendemain matin, après constat, tout le sujet de physique-chimie a été changé, et le promoteur d’école privée a été mis à la disposition de la gendarmerie. Dans un centre du CAP de Kita, deux surveillants et un président de centre ont été renvoyés ; un élève a pris en photo le sujet au cours de l’épreuve. À Sikasso, le président du centre de Sirakoro route de Bouaké et quelques surveillants ont été remplacés après la première journée du DEF. Motif : le président du centre a fait la photocopie des sujets qui étaient insuffisants. Au CAP de Markala, précisément dans un centre d’examen du DEF à Dioro, le président de centre a ouvert les enveloppes contenant les sujets avant l’heure. Un candidat en a profité pour prendre la photo via son téléphone. Le candidat et ses parents ont été interpellés à la gendarmerie.

Source : Le Reporter

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *