Des milliers de dirigeants du monde entier se sont réunis en Corée du Sud pour promouvoir la paix institutionnelle.

9 Oct 2023 | Gouvernance

Plus de 1 800 personnes, représentant 121 pays, ont participé au 9e anniversaire du Sommet mondial pour la paix d’HWPL, qui s’est tenu à Incheon, en Corée du Sud, du 18 au 21 septembre. Une délégation malienne, composée d’environ 5 personnes, a honoré cet événement de sa présence, comprenant notamment l’ancien ambassadeur du Mali auprès de l’UNESCO, S.E. M. Oumar Keita, et le maire de la commune urbaine de Gao, M. Dacka Boubacar.

Lors de cet événement axé sur le thème de la « Mise en œuvre d’une stratégie multidimensionnelle pour une paix institutionnelle », des dirigeants et des experts dans les domaines du droit international, de la religion, de l’éducation, de la jeunesse, des femmes et des médias ont participé à une trentaine de sessions sur quatre jours. L’objectif était de proposer des stratégies pratiques et viables, en lien avec leur domaine et leur pays respectif, pour établir un droit international juridiquement contraignant en faveur de la paix.

Au cours de la conférence de presse du 18 septembre, M. Lee Man-hee, président d’HWPL, a exhorté les hommes politiques et les dirigeants des pays à travailler ensemble pour la paix, appelant à la mise en œuvre d’actions. Il s’est appuyé sur son expérience personnelle en tant qu’ancien combattant ayant été témoin des dures réalités de la guerre, interrogeant sur la nécessité de sacrifier la vie des jeunes à la guerre et sur la véritable nature de la politique.

L’ONG a présenté en 2016 un outil juridique appelé DPCW (Déclaration pour la paix et la cessation des guerres) visant à renforcer le droit international actuel en vue d’établir une loi pour la paix. Le maire de la commune urbaine de Gao et les autres membres de la délégation ont signé une déclaration conjointe en soutien à la DPCW et aux initiatives de paix dans leur pays. La DPCW a recueilli environ 900 000 soutiens de la société civile dans 176 pays, ainsi que du Parlement centraméricain, selon Kang Tae-ho, directeur général de HWPL. Il a également mentionné le cas de Mindanao, un exemple d’accord de paix obtenu par l’ONG au niveau privé.

S.E. M. Oumar Keita, qui a reçu une plaque pour la paix de l’ONG, a lancé un appel depuis la Corée à tous les Maliens, soulignant l’importance de l’unité et de la paix pour le Mali et ses générations futures. Le maire de la commune urbaine de Gao a exprimé la volonté du Mali de chercher des voies pour promouvoir la paix et a salué l’engagement d’HWPL en faveur de la paix au Mali. L’ONG a signé des protocoles d’entente avec 18 organisations, dont 5 ministères de l’éducation nationale du gouvernement central, 3 commissions nationales de pays auprès de l’UNESCO et 10 ministères de l’éducation supervisés par des villes et des États.

Djawuro TIENOU

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *