Election présidentielle au Mali : La conjoncture impose un léger report !

27 Sep 2023 | Politique

Dans un communiqué du gouvernement rendu public hier, le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation du Mali informe l’opinion publique des derniers développements concernant la prorogation de l’élection présidentielle. Cette décision fait suite à un examen minutieux et en tenant compte de la détermination du Président de la Transition, le Colonel Assimi GOÏTA, de ramener le Mali à un ordre constitutionnel stable et sécurisé.

L’examen minutieux du calendrier des réformes politiques et électorales, conjugué à l’engagement inébranlable du Colonel Assimi GOÏTA, Président de la Transition et Chef de l’État, en faveur d’une transition pacifique et constitutionnelle, a conduit le gouvernement de la Transition à prendre la décision de maintenir exclusivement l’élection présidentielle pour marquer la sortie de cette période transitoire. Les dates initialement prévues pour le premier tour (04 février 2024) et le second tour éventuel (18 février 2024) seront cependant légèrement reportées pour des raisons essentiellement techniques.

Plusieurs facteurs ont influencé ce report : « les modifications apportées à la loi électorale, notamment l’augmentation des délais entre les deux tours des élections présidentielles, nécessitent une adaptation du calendrier électoral. La prise en compte des résultats de cette révision annuelle, qui se déroule du 1er octobre au 31 décembre 2023, dans le fichier électoral à partir de janvier 2024, est essentielle pour garantir une large participation des citoyens aux élections à venir. Le contentieux avec la société française IDEMIA, qui détient les droits d’accès à la Base de données du Recensement Administratif à Vocation d’état civil (RAVEC), a entraîné l’arrêt de cette base depuis mars 2023. Cette situation a eu un impact significatif, notamment en empêchant l’enregistrement de nouveaux majeurs, la mise à jour des fiches individuelles et la production de cartes d’identité biométriques sécurisées.

Face à ces difficultés, le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a pris des mesures immédiates pour remédier à la situation. Cela inclut la mise en place d’un système temporaire de génération de numéros NINA pour répondre à des besoins spécifiques, tels que l’obtention de passeports par certains pèlerins se rendant à La Mecque.

De plus, un audit du contrat avec IDEMIA a été réalisé, révélant 15 irrégularités majeures, notamment l’absence d’autorisation préalable du Premier ministre pour le contrat, l’autorisation inappropriée d’une entente directe, et le refus de payer 5 milliards de FCFA à IDEMIA.

Pour résoudre ces problèmes, des démarches ont été entreprises pour basculer la base de données sur un système entièrement contrôlé par le Mali, garantissant ainsi la sécurité des données et évitant tout risque de « prise en otage ». En outre, une modernisation de la révision annuelle des listes électorales est en cours, avec la mise en place d’un site web opérationnel dès le 1er octobre 2023, visant à favoriser une plus grande participation aux élections.

La nouvelle date de l’élection présidentielle sera communiquée ultérieurement, après consultation de l’Autorité indépendante de Gestion des Élections (AIGE). Cette décision vise à assurer des élections transparentes et crédibles, tout en résolvant les problèmes techniques et les irrégularités qui peuvent entraver le processus électoral.

Tyfa Sissoko

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗟𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗺𝗼𝗶𝘀 𝘀𝗲𝗿𝗼𝗻𝘁 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗮𝘆𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗘𝗦 𝗲𝘁 𝘀𝘂𝗿𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝗕𝘂𝗿𝗸𝗶𝗻𝗮 𝗙𝗮𝘀𝗼. 𝗖𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝗻𝗲 𝗷𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗹𝗶𝗯𝗲𝗿𝘁𝗲́𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗮 𝗱𝗲́𝗺𝗼𝗰𝗿𝗮𝘁𝗶𝗲 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲𝗯𝗼𝘂𝘁 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗹𝗼𝗻𝗲𝗹 𝗔𝘀𝘀𝗮𝗺𝗶 𝗚𝗢𝗜𝗧𝗔 𝗮𝘂 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗰𝗲𝗹𝘂𝗶 𝗱𝘂 𝗖𝗮𝗽𝗶𝘁𝗮𝗶𝗻𝗲 𝗜𝗯𝗿𝗮𝗵𝗶𝗺 𝗧𝗥𝗔𝗢𝗥𝗘...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *