Festival Culturel Ogobagna 2024 : La Communauté Bô à l’Honneur de la 9ème édition!

23 Jan 2024 | Culture et cinéma

La 9ème édition du Festival Culturel Ogobagna promet une célébration riche en diversité et en traditions, avec la communauté Bô à l’honneur. Prévu du 22 au 28 janvier 2024, la cérémonie d’ouverture de cet événement emblématique a eu lieu hier sous la présidence du Premier Ministre Dr. Choguel Kokalla Maïga, à la place du Cinquantenaire, sur les berges du fleuve Joliba. L’occasion fut propice pour le président de Buwa Niimi, Zazé Norbert Dembélé, de rappeler quelques faits historiques partagés par les Dogon et les Bwa.

Le choix de la communauté Bô en tant qu’invitée d’honneur pour cette édition revêt une signification particulière. Le thème central, « La contribution des institutions et mécanismes endogènes dans la refondation de la gouvernance publique au Mali », souligne l’importance des pratiques culturelles et des structures traditionnelles dans la reconstruction du pays.

Au cœur du festival, les festivités mettront en lumière les coutumes, l’art, la musique et la gastronomie propres à la communauté Bô. Les visiteurs auront l’occasion de plonger dans l’héritage culturel riche et diversifié de cette communauté, renforçant ainsi les liens entre les différentes ethnies présentes au Mali.

Les organisateurs du Festival Ogobagna s’efforcent de créer une plateforme inclusive, favorisant le dialogue interculturel et mettant en avant les valeurs communes qui unissent les diverses communautés du pays. Les débats, expositions et performances artistiques permettront d’explorer de manière approfondie le rôle crucial des institutions et mécanismes endogènes dans la gouvernance publique du Mali.

Évoquant l’histoire commune des communautés Buwa et Dogon, le Président a souligné leur solidarité à travers les épreuves, rappelant la révolte commune contre l’occupation française en 1916. Centrant son discours sur la 9ème édition du Festival Ogobagna, le Président a invité à une prise de conscience du rôle crucial des cultures et des valeurs dans la refondation de la gouvernance publique au Mali. Le thème « La contribution des institutions et mécanismes endogènes à la refondation de la gouvernance publique au Mali » a été exploré avec passion.

Le discours a mis en lumière le patrimoine culturel du Mali, mettant en avant des valeurs telles que le droit d’aînesse, la concertation sous l’arbre à palabres, et l’initiation des jeunes hommes, en tant que piliers de la culture malienne. Ces valeurs, anciennes et nouvelles, ont été présentées comme fondements pour une gouvernance publique plus efficace et inclusive.

Le Président a abordé les défis posés par la mondialisation et les nouvelles technologies, soulignant la nécessité d’adapter les valeurs traditionnelles pour répondre aux enjeux modernes. Il a formulé des recommandations pratiques pour intégrer ces valeurs dans les institutions, insistant sur la réévaluation, la promotion du dialogue, la valorisation de la tradition orale, l’opérationnalisation des valeurs, et l’adaptation aux défis contemporains. Le discours s’est conclu sur un appel à l’union harmonieuse entre tradition et modernité pour réaliser le potentiel du Mali. Le Président a salué l’engagement des autorités de la transition à faire des valeurs culturelles maliennes le ciment de la refondation du pays. En clôturant son discours, le Président a exprimé ses vœux de réussite au Festival Ogobagna et a salué Ginna Dogon, Buwa Niimi, et le Mali uni. Une ovation chaleureuse a suivi, témoignant de l’impact inspirant du discours.

Le Festival Ogobagna, avec sa 9ème édition, se profile comme un événement clé favorisant la réflexion sur l’importance des valeurs traditionnelles dans la construction d’un Mali uni et prospère.

Cette édition promet d’offrir une expérience immersive, éducative et divertissante, tout en soulignant l’importance de préserver et de promouvoir les aspects culturels intrinsèques à chaque communauté. Le Festival Culturel Ogobagna 2024 s’annonce comme un événement incontournable, célébrant la richesse du patrimoine malien à travers l’hospitalité chaleureuse de la communauté Bô.

Gabriel Tiénou

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

1 Commentaire

  1. Martin DIARRA

    Excellent article !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *