Fiwa-2024 : La 7ème édition du 29 février au 2 mars 2024 à Yanfolila !

27 Fév 2024 | Culture et cinéma

Le Festival International du Wassulu (Fiwa) revient pour sa 7ème édition du 29 février au 2 mars 2024, promettant une célébration culturelle inoubliable dans la région de Bougouni, cercle de Yanfolila. Cet événement, né d’une volonté de dynamiser la vie culturelle et économique du Wassulu, est devenu un rendez-vous majeur, réunissant des milliers de festivaliers venus de tous horizons. L’information a été donnée hier par la Diva Oumou Sangaré lors d’une conférence de presse à l’hôtel Wassulu situé à Kalaban Coura.

Depuis sa création, le Fiwa représente un défi audacieux, mais surtout une réussite retentissante. Pendant trois jours, il transforme Yanfolila en un carrefour vibrant de musique, de danse et de partage, offrant une plateforme unique pour célébrer la paix et la diversité des cultures africaines. Organisé par la célèbre chanteuse et entrepreneure Oumou Sangaré, en collaboration avec la jeunesse locale, le Fiwa incarne l’esprit de créativité et de résilience propre à la jeunesse africaine.

Cette édition, placée sous le signe de la jeunesse, rend hommage au dynamisme et à la détermination des jeunes Maliens et de la région. Malgré les défis géopolitiques et économiques auxquels ils font face, ces jeunes entrepreneurs et artistes continuent de tracer leur chemin avec courage et conviction.

Cependant, le Fiwa ne se limite pas à une simple célébration artistique. Il s’inscrit dans une démarche plus large de développement économique et social de la région. Les populations locales sont étroitement impliquées dans l’organisation de l’événement, et les retombées économiques bénéficient à toute la communauté, avec la création d’emplois directs et indirects.

Sur le plan artistique, le Fiwa propose une programmation diversifiée, mettant en avant à la fois les traditions du Wassulu, les musiques africaines populaires, les jeunes talents locaux et les artistes du Nord du Mali. Cette richesse artistique attire chaque année des dizaines de milliers de festivaliers, venus découvrir et soutenir les talents émergents du continent.

En parallèle des festivités, le Fiwa s’engage également dans des actions sociales et humanitaires, offrant des consultations médicales gratuites aux populations locales et organisant des débats publics sur les enjeux qui concernent la jeunesse rurale. Avec plus de 460 000 festivaliers en trois jours, le Fiwa continue de battre des records d’affluence, tout en restant fidèle à sa mission première : promouvoir la culture, soutenir la jeunesse et contribuer au rayonnement positif du Mali à l’échelle internationale.

La programmation des artistes locaux en 2024 se présente comme suit : « Dabara, Vieux Farka Touré, Momo Choco, Bouille Koité, Malakey, Lil Dou, Doussou Bagayogo, Dr Keb, Cheick Tidiane Seck…. À l’international, il faudrait y être pour découvrir ces artistes. Ils seront nombreux aux côtés d’Oumou Sangaré pour faire le show à Yanfolila ».

Pour Amadou Sampy, un fidèle partenaire du Fiwa, « un pays se développe à travers trois piliers essentiels : la sécurité, l’économie et la culture. Le Fiwa représente ainsi bien plus qu’un simple festival de musique ; il constitue un véritable vecteur de développement pour le Mali et la région du Wassulu, en mettant en lumière leur patrimoine culturel et en favorisant les échanges économiques et sociaux. Le Fiwa est bien plus qu’un simple festival : c’est un symbole d’espoir, de résilience et de solidarité, qui réaffirme la vitalité et la créativité du Wassulu dans toute sa splendeur ». Plusieurs autres cadres du Wassulu étaient présents à la conférence pour manifester leur solidarité envers la diva Oumou Sangaré et soutenir son initiative.

Rappelons que l’édition 2024 a pour marraine Mme Fatoumata Batouly Niane représentée à l’occasion par Daouda Camara, qui promet un soutien à la dimension de l’événement.

Djawuro

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *