Hommage de Boubacar Sidibé, Réalisateur, au Président Moussa Traoré : Le Cameraman de l’ORTM qui a Couvert une Décennie de l’Histoire Malienne

1 Sep 2023 | Société

Boubacar Sidibé, réalisateur de renom et ancien cameraman de l’Office de Radiodiffusion et de Télévision du Mali (ORTM), a rendu un hommage poignant au Président Moussa Traoré, avec qui il a partagé une décennie d’activités sociopolitiques capturées à travers sa caméra.

Pendant une période cruciale de l’histoire du Mali, de 1983 à 1993, Boubacar Sidibé était aux premières loges pour documenter les événements qui se déroulaient dans le pays. Son travail en tant que cameraman de l’ORTM l’a amené à filmer les activités des Présidents Moussa Traoré, Amadou Toumani Touré et Alpha Oumar Konaré, tant au Mali que dans de nombreux pays à travers le monde.

L’un des moments marquants de sa carrière a été sa participation à la délégation officielle qui a accompagné le Président Moussa Traoré lors de son voyage en Guinée-Bissau, en Mauritanie et au Sénégal en 1983. Pendant cinq jours, Boubacar Sidibé a filmé les activités du Président dans trois pays différents, ce qui a marqué le début d’un apprentissage profond des réalités de son pays.

Il se souvient de ces moments avec émotion, expliquant comment il voyait et entendait les représentants du pays défendre les intérêts nationaux. À travers leurs actes et leurs paroles, il percevait la sincérité de leurs intentions pour soulager les populations et résoudre les problèmes auxquels le pays était confronté.

Mais cette période de couverture médiatique n’a pas été exempte de défis et de moments critiques. Boubacar Sidibé se rappelle avec appréhension les jours où le pays était en crise, avec des manifestants prenant d’assaut les rues et bloquant les voies. Il a filmé au Palais présidentiel la délégation de la bourse du travail, venue demander la démission du Président, et il a ressenti la peur pour son pays.

Les manifestations avaient conduit à des violences et à des incendies de maisons de responsables, et les agents de l’ORTM étaient perçus comme faisant partie du pouvoir. Boubacar Sidibé a été confronté à des situations dangereuses, mais il est resté déterminé à documenter l’histoire de son pays.

Lorsque le Président Moussa Traoré et ses Ministres ont été arrêtés, Boubacar Sidibé a ressenti une grande émotion lorsqu’ils sont passés devant sa caméra au palais de la culture, au procès des crimes de sang. Il était convaincu qu’il travaillait pour son pays, en rendant compte de l’actualité et de l’histoire sociopolitique en images.

Boubacar Sidibé rappelle que la gestion d’un pays n’est pas facile, tout comme la gestion d’une famille, d’un quartier ou d’une ville. Il est reconnaissant pour les opportunités qu’il a eues grâce à sa carrière et au Président Moussa Traoré, notamment celle de pénétrer à l’intérieur de la sainte Kaaba lors de son pèlerinage à La Mecque en Arabie Saoudite.

Son message est clair : le Mali est pour tous, et ensemble, en travaillant pour le bien-être de tous, ils peuvent contribuer à la prospérité et au développement de leur pays.

Rappelons que ce vendredi 1er septembre 2023 s’est déroulée à l’École Militaire Interarmes (EMIA) de Koulikoro, la cérémonie solennelle marquant la sortie de la 45ème promotion de sous-officiers. Cette promotion exceptionnelle porte le nom du regretté Général d’Armée Moussa Traoré, figure marquante de l’histoire militaire malienne. Cette déclaration poignante de Boubacar Sidibé est un rappel des moments clés de l’histoire du Mali et du rôle crucial que les médias jouent dans la documentation de ces moments et dans la promotion du dialogue et de la compréhension dans la société.

Djawuro Tiénou

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *