In Memoriam : Seybou Koumaré, Gardien Inébranlable du Cinéma et de l’Audiovisuel

21 Jan 2024 | Culture et cinéma

Le 14 janvier 2017 – 14 janvier 2024 marque une période où le cinéma et l’audiovisuel ont ressenti le vide laissé par Seybou Koumaré, un géant de l’ORTM et un compagnon infatigable dans la lutte pour le rayonnement de notre bien le plus précieux : notre culture.  

Seybou Koumaré, en tant qu’agent technique de production (ATP) de l’ORTM, a laissé son empreinte sur une pléthore de films et de séries, de « Sanoudiè » en 2000 aux « Aventures de Seko », aux épisodes multiples de « Dou », « Les Rois de Ségou », « Dougouba Sigui », « Yèrèdon bougou » et « L’enfant béni ». Infatigable, il veillait méticuleusement sur le matériel de tournage, refusant souvent les jours de pause pour protéger l’équipement de l’ORTM.

Sa présence était incontournable sur diverses productions de l’ORTM, de « Maxi-vacances » à « Sambè-Sambè », en passant par « Top étoiles », la « Course de chameaux dans le désert », la « Chorégraphie aquatique », les « Débats à l’assemblée », les enregistrements des discours des chefs d’État, jusqu’aux événements sportifs.   Le 14 janvier 2017, Seybou Koumaré nous a été brutalement enlevé, alors qu’il se préparait à être avec l’équipe de l’ORTM au CICB pour l’ouverture du sommet Afrique-France.   Témoin de son dévouement à montrer au public les richesses du patrimoine culturel malien et africain, je lui décerne ce témoignage de satisfaction à titre posthume pour ses services rendus à la nation dans la défense de notre bien le plus précieux : notre culture.   Dors en paix, mon grand.  

Boubacar Sidibé   Réalisateur, Administrateur des Arts et de la Culture, Président de la Maison des Cinéastes du Mali, Officier de l’Ordre National du Mali.

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *