Le Burkina Faso et le Niger se retirent du G5 Sahel : Une décision souveraine pour l’indépendance et la dignité

2 Déc 2023 | Sécurité

Les Gouvernements de Transition du Burkina Faso et de la République du Niger ont officiellement annoncé leur retrait du G5 Sahel, prenant effet le 29 novembre 2023. Créé en 2014 par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, le G5 Sahel visait à mutualiser les capacités pour assurer la sécurité et le développement de la région. Cependant, après près de neuf ans d’existence, les deux nations constatent que l’organisation a du mal à atteindre ses objectifs. Les lourdeurs institutionnelles et les contraintes dépassées ont conduit à la conclusion que le chemin vers l’indépendance et la dignité, auquel ils sont engagés, est incompatible avec la participation au G5 Sahel dans sa forme actuelle. Dans une déclaration commune, le Burkina Faso et le Niger affirment que le G5 Sahel ne doit pas servir des intérêts étrangers au détriment de ceux des peuples du Sahel. Ils rejettent toute forme de diktat au nom d’un partenariat dévoyé, soulignant le droit à la souveraineté de leurs peuples et États. Le retrait est donc une décision prise en toute lucidité et responsabilité historique. Malgré ce départ, les Gouvernements de Transition restent engagés dans la quête d’une paix durable dans la région sahélienne. Ils soulignent l’importance d’un engagement solidaire dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière, ainsi que dans le développement. Le Burkina Faso et le Niger maintiendront leur coopération au sein de l’Alliance des États du Sahel, cherchant à faire de cette région un espace de souveraineté assumée, propice à la reconquête territoriale et à la restauration de la paix et de la sécurité, indispensables pour un développement partagé des peuples du Sahel.

Djawuro Tiénou

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

Terrorisme au Buwatun : Des villages sommés de déguerpir

Terrorisme au Buwatun : Des villages sommés de déguerpir

Le Buwatun, situé entre le Mali et le Burkina Faso, est un territoire habité par les communautés Bwa, Kunna Kama et Dafing. Actuellement, cette région est confrontée à une menace croissante résultant de l'infiltration de groupes armés terroristes dans la zone...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *