Nouvel an Hégirien (1445) et Achoura : Mohamed Macky Ba précise et situe les faits !

25 Juil 2023 | Culture et cinéma

La Zawiya Noor, sis à Hamdallaye ACI 2000, a célébré avec ferveur le nouvel an musulman le dimanche 24 juillet. Lors de cette célébration, le conférencier invité, Mohamed Macky Bah, guide spirituel de la Tidianiya, également vice-président du Haut Conseil Islamique du Mali et président de l’Ujmma, a éclairé les fidèles sur les différences entre le nouvel an hégirien et Achoura. L’événement était parrainé par Moukadam Ousmane Traoré.

Le nouvel an musulman, également connu sous le nom de nouvel an hégirien, est un événement d’une grande importance dans le calendrier islamique. Il marque le début de la première année du calendrier musulman et commémore l’Hégire, la migration du prophète Mahomet de La Mecque à Médine en l’an 622 de l’ère chrétienne. Cette migration a été un tournant majeur dans l’histoire de l’islam, marquant le début du calendrier lunaire islamique.

Parallèlement, Achoura est une autre occasion significative dans le calendrier musulman. Célébrée le 10e jour du mois de Muharram, Achoura est une journée de jeûne et de commémoration qui rappelle plusieurs événements importants pour les musulmans, notamment le jour où le prophète Moïse et les Israélites ont été sauvés de l’oppression en traversant la mer Rouge, et le jour où le prophète Noé et son peuple ont été sauvés du déluge. « La mort tragique du gendre du prophète Mahomet, Imam Hussain ibn Ali, a eu lieu le jour de Achoura, une date très importante dans le calendrier islamique. Cette tragédie est l’un des événements les plus marquants de l’histoire islamique et est commémorée chaque année par les musulmans chiites à travers le monde », a-t-il rappelé le conférencier Mohamed Macky Bah.

L’histoire de la mort d’Imam Hussain remonte au 10e jour du mois de Muharram, le jour de Achoura, de l’année 680 après J.C. Imam Hussain, fils d’Ali ibn Abi Talib et de Fatima, la fille du prophète Mahomet, était le petit-fils bien-aimé du prophète et également le troisième imam pour les musulmans chiites. Il était reconnu pour sa piété, son courage et sa dévotion à Dieu.

Le conférencier a ainsi expliqué que le nouvel an hégirien est spécifique à la migration du prophète Mahomet, tandis qu’Achoura commémore différents événements historiques dans l’islam. Ces deux événements importants sont célébrés avec dévotion et prières par les fidèles musulmans à travers le monde, renforçant ainsi leur foi et leur engagement envers leur religion. La célébration à la Zawiya Nour a été l’occasion pour les fidèles de se rassembler, de prier ensemble et d’écouter les enseignements du guide spirituel, Mohamed Macky Bah. Sa connaissance approfondie de la tradition Tidianiya et son rôle en tant que vice-président du Haut Conseil Islamique du Mali ont fait de lui une voix respectée au sein de la communauté musulmane malienne. En mettant l’accent sur les différences entre le nouvel an hégirien et Achoura, le conférencier a offert aux fidèles une compréhension plus profonde de ces événements importants, enrichissant ainsi leur expérience spirituelle et religieuse.

Djawuro TIENOU

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *