Obsèques de Salif Kéïta, dit Domingo : La transition promet d’immortaliser la légende !

11 Sep 2023 | Société

Cinq jours après son décès, l’ancien joueur international du Mali et premier ballon d’or africain, Salif Kéita, a été inhumé le mercredi 6 septembre au cimetière d’Hamdallaye. Lors de la cérémonie funèbre, plusieurs hommages ont été rendus par d’anciens footballeurs, dirigeants sportifs et membres de sa famille, en présence du chef du gouvernement de la transition.

La cérémonie funèbre s’est déroulée sur la place du Cinquantenaire, en présence du Dr. Choguel Kokala Maïga, Premier ministre, du colonel Abdoulaye Maïga, ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale, d’Abdoul Kassim Ibrahim Fomba, ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’instruction civique et de la Construction citoyenne, d’Abdoulaye Coulibaly, gouverneur du district de Bamako, de Moussa Kéita, frère aîné de Salif Kéita, de Toubaye Koné, représentant du président de la Fédération malienne de football, ainsi que de plusieurs anciens footballeurs.

Dans son oraison funèbre, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mamadou Dipa Fané, a indiqué que le talent de l’incomparable génie du football sera sans doute brillamment conté par d’autres voix autorisées. « Salif Kéita, comme chacun des êtres humains sur cette terre, avait des limites, des limites inhérentes à la nature humaine. Des limites sur le plan de la vie sportive comme sur le plan de la vie de tous les jours. Il ne serait donc pas bienséant de procéder à un quelconque audit d’une vie aussi immensément riche et exemplaire », avait-il rappelé.

Pour la fille aînée du défunt, Raky Kéita, Domingo était un père exceptionnel car il avait l’habitude de consacrer beaucoup de temps à ses enfants.

Les anciens camarades de football à l’international de Salif Kéita n’ont pas non plus manqué d’être présents pour le dernier hommage. Plusieurs anciens ministres et ambassadeurs, sans oublier le cardinal Jean Zerbo, étaient tous là pour témoigner de leur présence à la grandeur de l’homme.

Après les différentes interventions, les frères, les amis, les camarades, les connaissances et une foule nombreuse ont accompagné la Panthère Noire à sa dernière demeure au cimetière d’Hamdallaye. Le gouvernement, par la voie du ministre des sports, a promis d’immortaliser la légende du football malien, africain et mondial, Salif Kéita, dans les jours à venir.

Djawuro TIENOU

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *