Processus électoral au Mali : « Que faut-il retenir du léger report ? »

20 Fév 2024 | Politique

Le récent report léger des élections au Mali, annoncé par les autorités de la transition, a suscité des réactions diverses au sein de l’opinion publique nationale. Cependant, au-delà de cette annonce, quels enseignements pouvons-nous tirer de ce report et quels sont les défis à relever pour assurer le bon déroulement du processus électoral ?

Lors d’un point de presse tenu à Bamako le lundi 25 septembre 2023, le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, a révélé que le report était dû à des problèmes techniques liés à la société impliquée dans le processus de recensement. Cette société réclamait le paiement de plus de 5,2 milliards de francs CFA aux autorités maliennes et refusait de transférer la propriété du système, indispensable à l’organisation des élections. Cette situation met en lumière l’importance cruciale des données biométriques pour la tenue d’élections libres et transparentes.

Afin de pallier cette difficulté, le gouvernement de la transition a entrepris des démarches pour récupérer les données biométriques grâce à une entreprise locale, Mali Kura Biométrie. Cette initiative, annoncée dans un communiqué du 14 février par le chef de Cabinet, pourrait constituer une avancée significative dans la préparation technique des élections à venir.

Parallèlement à ces défis techniques, la mise en œuvre de la nouvelle constitution requiert également une attention particulière. Un comité d’experts a été mis en place pour revoir les projets de lois nécessaires à son application. Ces textes, notamment ceux concernant les nouvelles circonscriptions électorales et la loi électorale, sont essentiels pour garantir le bon fonctionnement de la quatrième République.

En outre, il est impératif que le gouvernement prenne des mesures pour inclure efficacement les personnes déplacées internes et les réfugiés dans le processus électoral. Jusqu’à présent, ces groupes vulnérables ont été largement exclus des consultations électorales au Mali. La mise en place d’audiences foraines et la fourniture de documents administratifs et électoraux adaptés sont des étapes cruciales pour assurer leur participation effective aux prochaines élections.

En résumé, le report des élections au Mali souligne les défis persistants auxquels le pays est confronté dans son processus de transition démocratique. Cependant, il met également en lumière les efforts entrepris pour surmonter ces obstacles et garantir la tenue d’élections libres, transparentes et inclusives.

Dr Bréhima Mamadou KONE,

Chercheur en Sciences Politiques

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *