QUE LA MINUSMA PARTE OU RESTE !

2 Mai 2023 | Uncategorized

Un faux débat qui n’a aucun sens vu que les procédures légales sont là pour que tout soit résolu. Mais hélas ! Le Mali étant aujourd’hui un pays singulier, un pays de toutes les possibilités où la diversion et le buzz priment sur le travail. Ayons l’honnêteté intellectuelle de dénoncer les failles comme les exploits de cette structure Onusienne dont le Mali est partie intégrante jusqu’à avoir participé à des missions du genre à travers le monde dont tout n’était pas rose comme noir aussi.

Bon à savoir :

Qu’est-ce que c’est la MINUSMA et pourquoi sa présence au Mali ?

Elle est au Mali sur demande des autorités maliennes. Elle n’est pas une force française mais onusienne encore moins sous ordre français mais onusien. Elle n’est pas une force qui est venue se battre pour libérer le Mali. La MINUSMA a une mission de maintien de la paix et d’interposition entre les groupes armés signataires de l’accord d’Alger et l’Armée Malienne. Elle est partie intégrante voir prenante de l’accord d’Alger et accompagne les deux parties pour l’application intégrale du même accord d’Alger. Elle accompagne les autorités à la stabilisation, au retour de l’administration et des services socio de base ainsi que de sécuriser les personnes et leurs biens dans les localités concernées. Elle accompagne les autorités dans le processus des réformes et la tenue de toutes les élections. L’État et la MINUSMA travaillent de commun accord dans tous ces domaines.

Le seul problème qui les oppose c’est les rapports sur les exactions dont la MINUSMA dit être commises par les FAMA, la non conformité du mandat à la demande des autorités maliennes d’où la diminution des mouvements de la même MINUSMA. Les complicités et les coups bas de la MINUSMA avec les terroristes, djihadistes ou groupes armés signataires décriés par une partie de la population n’ont jamais été validés par les autorités à plus forte raison de porter plainte contre devant les Nations Unies. Pour les tueries de Gao, l’État n’a jamais fourni les résultats de l’enquête qui avait été ouverte en ce que je sache

Bref !

Pour ceux qui sont pour le départ de la MINUSMA, ils ont cité 11 points qui pour eux sont la cause de leur demande sans ne pas éclairer l’opinion du pourquoi sa présence. Chose incorrecte et incohérent. Pour ceux qui sont pour le maintien , ils vivent ou leurs parents vivent dans ces localités et connaissent mieux les réalités du terrain et du vécu des populations à travers les appuis , les accompagnements, les réalisations et autres activités de la MINUSMA qui joue le rôle de l’État dans divers activités de développement et prise en charge des populations tout en accompagnant les forces de défense et de sécurité en les formant. Chacune des deux parties a ses raisons.

Mais le problème c’est : l’État l’acteur principal qui par manque de communication peine à ramener les deux parties en la raison peut être que c’est le diviser pour mieux régner qui l’arrange plus que de tenir le langage de la vérité. Si l’État voulait une grande mobilisation pour mettre une pression sur les Nations Unies afin d’obtenir un mandat robuste comme dire que c’est la volonté du peuple dans toute sa composante, la stratégie devrait être autre. Mais hélas le système n’a pas su faire son jeu avec les mêmes habitudes des discours et propos divisionnistes d’apatrides , de laquais de la France , d’ennemis et tant d’autres tenus de part et d’autre entre frères.

Avons-nous besoin de tout ça ? Non ! Non, il faut juste avoir la volonté, le courage et la bonne foi de dire la vérité pour éviter ces scènes de théâtre qui n’honorent aucun digne Malien. L’État est le seul responsable ayant la carte en main, habilité à décider du maintien ou du retrait de la MINUSMA tout en évitant de mettre les populations à dos.

Diriger c’est servir et prévoir ! Tant que l’accord d’Alger demeure la MINUSMA n’ira nulle part sauf si les Maliens dans toutes leurs diversités peu importe s’asseyent pour dire non à cet accord d’Alger mais oui à l’accord entre Malien tel est une autre vérité. Je ne suis ni pour l’un encore moins l’autre mais la décision des plus hautes autorités en charge de la gestion de l’État pour le bien être du Mali et des Maliens seul.

Unis nous vaincrons

Divisés nous périrons

Sa Majesté Mohamed Mamata Touré

ANKO MALI

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *