Référendum constitutionnel : Plateforme des mouvements du 14 juin se désolidarise du CSP-PSD et appelle à voter OUI

14 Juin 2023 | Politique

Associée à une déclaration de rejet du projet de constitution par le Cadre stratégique permanent pour la Paix, la Sécurité et le Développement (CSP-PSD), le 5 Juin 2023, la Plateforme des mouvements du 14 Juin, dans un communiqué rendu public le 12 juin 2023, s’est montré catégorique tout en se désolidarisant de cette déclaration et appelle le peuple malien à voter ‘’OUI’’ au scrutin référendaire prévu ce 18 juin 2023. Dans une déclaration, publiée le 05 juin 2023, le cadre stratégique permanent pour la Paix, la Sécurité et le Développement (CSP-PSD) a rejeté le projet de Constitution narguant qu’il ne prend pas en compte certains aspects de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du Processus d’Alger. Dans sa déclaration, le CSP-PSD a cité la Plateforme des mouvements du 14 juin comme un de ses membres qui l’accompagne dans cette posture.

La réplique de la Plateforme !

Ainsi, la Plateforme dirigée par Me Harouna Mamadou TOUREH, s’est désolidarisée de cette déclaration du CSP-PSD avant de clarifier sa position. Dans un communiqué rendu public le 12 juin 2023, la Plateforme a tenu à informer l’opinion malienne qu’elle se voit à tort souvent associée, à des prises de position publique contraires à ses valeurs républicaines et à ses engagements solennels, par une organisation étrangère aux structures de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale s’appelant ‘’cadre stratégique permanent pour la Paix, la Sécurité et le Développement’’ par abréviation CSP-PSD.

« … sortir définitivement et irrévocablement du CSP-PSD »
La Plateforme des mouvements du 14 juin s’étant déjà démarquée le 3 mai 2023 d’une déclaration de cette même organisation en date du 28 mars 2023, déclare à nouveau se démarquer de toutes prises de position du CSP-PSD, notamment celles contenues dans sa déclaration n°03/CSP-PSD/BE/2023 du 5 juin 2023. « Plus encore, la Plateforme dit, après consultation de ses membres fondateurs et alliés, des autorités traditionnelles et religieuses, sortir définitivement et irrévocablement du CSP-PSD », peut-on lire dans le communiqué.

Cependant, la Plateforme tout en réitérant son respect pour les engagements par elle, librement pris dans l’Accord pour la Paix, principalement ceux inscrits à son Article 1, affirme sa détermination “non équivoque” de garder ses meilleures relations fraternelles et amicales avec tous les mouvements signataires et de l’inclusivité.

Ainsi fidèle à ses valeurs, la Plateforme des mouvements du 14 juin estime qu’en cette période cruciale de l’affirmation nationale du peuple du Mali, nul ne peut compromettre par quelque moyen que ce soit, l’ordre public, l’unité et la cohésion nationale, la forme unitaire, démocratique et laïque de l’Etat du Mali.

Enfin, contrairement à la position du CSP-PSD, sur le référendum, la Plateforme des mouvements du 14 juin appelle le peuple malien à voter OUI au référendum constitutionnel du 18 juin 2023.

Source : Afrikinfos-Mali

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗙𝗶𝗻 𝗼𝘂 𝗽𝗿𝗼𝗹𝗼𝗻𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗲𝗻 𝗷𝘂𝗶𝗹𝗹𝗲𝘁 𝟮𝟬𝟮𝟰 : 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗱’𝗲𝗻 𝗱𝗲́𝗰𝗶𝗱𝗲𝗿.

𝗟𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗵𝗮𝗶𝗻𝘀 𝗺𝗼𝗶𝘀 𝘀𝗲𝗿𝗼𝗻𝘁 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗮𝘆𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗘𝗦 𝗲𝘁 𝘀𝘂𝗿𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝗕𝘂𝗿𝗸𝗶𝗻𝗮 𝗙𝗮𝘀𝗼. 𝗖𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝗻𝗲 𝗷𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗹𝗶𝗯𝗲𝗿𝘁𝗲́𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗮 𝗱𝗲́𝗺𝗼𝗰𝗿𝗮𝘁𝗶𝗲 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲𝗯𝗼𝘂𝘁 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗼𝗶𝗿 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗹𝗼𝗻𝗲𝗹 𝗔𝘀𝘀𝗮𝗺𝗶 𝗚𝗢𝗜𝗧𝗔 𝗮𝘂 𝗠𝗮𝗹𝗶 𝗲𝘁 𝗰𝗲𝗹𝘂𝗶 𝗱𝘂 𝗖𝗮𝗽𝗶𝘁𝗮𝗶𝗻𝗲 𝗜𝗯𝗿𝗮𝗵𝗶𝗺 𝗧𝗥𝗔𝗢𝗥𝗘...

lire plus

1 Commentaire

  1. Maiga

    Bon pour l’information

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *