Référendum du 18 juin : l’AIGE fait le point sur les préparatifs aux partis politiques et à la société civile

6 Juin 2023 | Politique

Conformément à l’article 4 de la loi électorale, l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE) est à pied d’œuvre dans sa mission d’organisation et de gestion de l’opération référendaire. Afin de faire le point sur les préparatifs du référendum constitutionnel prévu pour le 18 juin prochain, le président de l’AIGE, Me Moustapha Cissé, a successivement rencontré, le jeudi 1er juin, au Centre international de conférence de Bamako, les représentants des organisations de la société civile et ceux des partis politiques.

L’objectif de ces deux rencontres était d’échanger avec les partis politiques et la société civile sur leur participation aux côtés de l’AIGE dans le cadre du processus électoral en cours. Après le mot de bienvenue du président de l’AIGE, Me Moustapha Cissé, adressé aux représentants des partis politiques et de la société civile, le chef du département des opérations électorales, Léo Paul Konaté, a présenté un exposé diapositif sur les actions réalisées par l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE), suivi d’échanges.

Depuis la convocation du collège électoral, chargé de se prononcer sur le projet de Constitution à la date prévue par les plus hautes autorités, plusieurs activités ont été réalisées par les deux principales parties prenantes en charge de l’organisation du référendum du 18 juin 2023 (l’AIGE et le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation). Ces activités ont porté sur l’actualisation du fichier électoral 2023, permettant de décompter le nombre d’électeurs hommes et femmes, ainsi que le nombre de centres et de bureaux de vote. Les chiffres relatifs au fichier électoral sont les suivants : nombre d’électeurs hommes 4 391 576, nombre d’électeurs femmes 4 071 508, nombre total d’électeurs 8 463 084, nombre de centres de vote 13 240 et nombre de bureaux de vote 24 416.

En ce qui concerne la fabrication, la personnalisation et le conditionnement des cartes d’électeur, il convient de noter comme progrès l’adoption de la décision fixant le modèle et le libellé de la carte d’électeur biométrique, la fabrication de 9 000 000 de cartes d’électeur biométriques, la personnalisation effective de 8 463 084 de cartes d’électeur biométriques. Cependant, le conditionnement des cartes d’électeur et des listes de distribution par bureau de vote est en cours. À cela s’ajoute l’adoption de la décision fixant les modalités de distribution des cartes d’électeur biométriques lors du référendum.

Il convient également de mentionner que l’impression des listes électorales, des extraits de listes par bureau de vote et des listes d’émargement, ainsi que la remise effective des documents électoraux et des cartes d’électeur à Mopti, Tombouctou, Taoudéni, Kidal, Gao, Ménaka, Kayes, Bamako, dans les consulats et ambassades (à l’exception de Sikasso, Koulikoro et Ségou), constituent une avancée majeure dans l’organisation du référendum du 18 juin 2023. Pour l’accréditation des observateurs, les critères et modalités ont été élaborés et fixés par l’AIGE.

En ce qui concerne les désignations, la nomination, la prestation de serment et l’installation des membres des coordinations de l’AIGE, le collège de l’AIGE se félicite de la mise à disposition par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation des listes des membres des coordinations désignés, ainsi que de la nomination effective des membres de toutes les coordinations à l’intérieur du pays par décision de son président.

La nomination effective des membres des coordinations de l’AIGE dans les ambassades et les consulats est en cours. De plus, des missions des membres du collège de l’AIGE ont été envoyées dans les 10 régions administratives où la prestation de serment et l’installation des membres des coordinations sont en vigueur, à l’exception de Ménaka et Kidal, prévues au cours de la semaine. En ce qui concerne le déploiement du matériel et des documents électoraux, il est assuré par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation en étroite collaboration avec l’AIGE.

Il convient de rappeler qu’en vertu du décret n°2023-0276/PTRM du 5 mai 2023, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a convoqué le collège électoral le 18 juin 2023 afin de se prononcer sur le projet de Constitution. Conformément à l’article 4 de la loi électorale, l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE) est à pied d’œuvre dans sa mission d’organisation et de gestion de cette opération référendaire. Pour la tenue de cette opération référendaire, elle bénéficie de l’appui du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, conformément aux dispositions de l’article 5 de la loi électorale.

Source : Le Reporter

Vous serez peut-être aussi intéressé par …

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *